مجلة أسيناگ-asinag عدد 6

التراث الثقافي المادّي : الفنون الزخرفية

Résumé: Depuis la préhistoire et la Haute Antiquité, les mythes sont, dans toutes les civilisations, une source d’inspiration pour les arts tels que l’art rupestre, la sculpture, la mosaïque. En Afrique du Nord antique, la relation entre l’art et le mythe est souvent abordée par des approches peu objectives. Ces deux faits culturels, bien qu’ils soient produits localement, sont fréquemment liés aux influences de la civilisation gréco-romaine. Cette approche a véhiculé de
fausses idées tant sur l’art amazighe antique que sur son apport dans la civilisation méditerranéenne. On ne saurait nier l’influence des autres civilisations méditerranéennes dans l’art amazighe lié à la mythologie, ni passer sous silence la contribution des Imazighen dans ce genre d’art. Le but de cet article est de mettre en valeur la particularité des mythes des Imazighen et leur rôle dans la production des arts, notamment l’art rupestre. Il convient de mettre en cause les approches prétendant que l’art nord-africain antique a toujours été calqué sur les arts produits par les cultures du pourtour méditerranéen au temps de l’Antiquité

Résumé: Le patrimoine culturel est une source qui reflète la mémoire et l'histoire des communautés ancestrales, leurs valeurs et leurs savoir-faire individuels et collectifs. Dans cette contribution, nous essayerons de mettre en relief 'importance de la valorisation du patrimoine, notamment celui lié à la poterie féminine, art spécifique au Rif, comme aleur culturelle et esthétique 

متـنـوعـــــات

Résumé: Entre le mythe et l’histoire officielle, la Kahina échappe encore, aujourd’hui, à ceux qui veulent l’appréhender. Glorifiée par les uns, mythifiée, et même folklorisée par les autres, dans deux sens contraires et contrariés ; la vision des deux camps n'est pas encore concordante, donc par cette contrariété nous ne pouvons pas presque jamais arriver à une certaine réconciliation avec notre histoire ! Entre le mythe et la véracité se situe La Kahina - d'après l'historiographie arabe - un personnage à la fois réel et surnaturel, entre les deux s'écrit son histoire, un récit mêlant l'insolite à l'historique, le prodigieux au réalisme. De la réalité naît donc le mythe ; et par le mythe se raconte ? ou se recrée ? une réalité. Il est une lecture à la fois objective et subjective du monde extérieur ainsi que de ceux qui l'organisent et le font exister. Dans ce papier nous tenterons, en fait, de remettre notre héroïne, la Kahina, dans sa place réelle, dans une analyse plus approfondie, qui se distingue de la légende, issue de l’imaginaire collectif d'une oralité populaire, tout comme du détail minoré par la version officielle de l’Histoire, celle des vainqueurs..

عــــــــروض

ملخصات الأطروحات الجامعية: