أسيناك عدد 15

النسخة الكاملة:                   الشق العربي                     Volet en langues étrangère 

   المحتويات

1. تـقـديــم

 

2. حليمة الناجي وإبراهيم بدوي، (مديرية التراث، وزارة الثقافة والشباب والرياضة –قطاع الثقافة، الرباط)، جوانب من تاريخ وآثار مدينة بني ملال ومجال تادلا

Tadla, vaste zone à laquelle est associée la ville de Béni Mellal, est mentionnée dans les plus importantes sources historiques et géographiques relatives au Maroc. Ce territoire riche et hospitalier bénéficie d’importantes potentialités naturelles et géographiques qui ont contribué à l’occupation et à l’installation humaine sur ses terres depuis les temps anciens. Cela a favorisé la coexistence et la cohabitation de populations et de tribus d’origines et de cultures différentes. Elles ont, également, à côté du facteur humain et culturel, conféré à cette région un rôle important dans l’histoire du Maroc, en particulier, au Moyen Âge. Cette contribution retrace les différentes périodes historiques qu’a connues la région à travers les témoignages documentés.

 

3. خالد أوعسو،(المركز الجهوي لمهن التربية والتكوين، الدار البيضاء- سطات): الحركة النسائية الأمازيغية بالمغرب. محاولة لفهم تمفصل الخصوصية الجنسية والثقافية

L’article vise à identifier l’une des composantes du mouvement féminin, qui, pendant une courte période, a pu combiner le volet culturel et sexuel du fait de la double souffrance des femmes amazighes. Sur cette base, l’article tente d’aborder premièrement les cadres théoriques qui expliquent la naissance du mouvement avant de passer à l’analyse du contexte comme élément de départ afin de comprendre les origines et les compétences qui caractérisent le mouvement des femmes dans sa dimension amazighe, sans négliger les différents champs de travail qui donnent spécificité à cette dynamique et qui se traduit à travers les symboles, la langue et le droit coutumier.
 
4.  يشو بنعيسى، (المعهد الملكي للثقافة الأمازيغية-الرباط): التمكين التكويني و"مهننة" تدريس الأمازيغية
Cet article vise à questionner le modèle formatif adopté pour la formation des enseignants du primaire, en général, dans le système éducatif marocain, tout en mettant l'accent sur un modèle formatif particulier : celui de la formation des enseignants spécialisés en langue amazighe dans les Centres Régionaux des Métiers de l'Éducation et de la Formation (CRMEF). Ce travail pose les questions suivantes. Est-ce que toutes les conditions requises sont offertes pour que ce modèle de formation permette le développement des compétences professionnelles des enseignants et des enseignantes de l’amazighe ? Jusqu’à quel point ce modèle de formation peut-il contribuer à l'amélioration de leurs prestations professionnelles et répondre aux exigences de la "professionnalisation" dans l'enseignement en général ? Pour tenter de répondre à ces questions, nous avons adopté une approche qui conjugue, d’une part, l’application du donné théorique qui permet le cadrage du concept de "métier d’enseignant", la confection d’outils permettant l’élaboration des situations de formation et l’activité professionnelle en général, et l’analyse et l'évaluation de ces situations en vue du transfert des compétences et de leur transmission. Il s’agit de la Didactique professionnelle qui met à la disposition des politiques de formation en matière d’éducation un certain nombre de propositions ayant trait à la planification et de l’élaboration de l’ingénierie de la formation. D’autre part, l’utilisation de la technique de l’analyse de contenu des documents organisateurs du dispositif de formation et d’habilitation des enseignants de la langue amazighe, dans les Centres Régionaux des Métiers de l’Éducation et de la Formation.
5. عروض
 

 

Covid-19