Le dictionnaire général de la langue amazighe

La bibliothèque amazighe s’enrichit d’une nouvelle parution : l’IRCAM vient d’éditer Le dictionnaire général de la langue amazighe : amazighe-français-arabe, 2017, Rabat, Publications de l’IRCAM, 1030 pages. Cet ouvrage, fruit du travail des chercheurs du Centre de l’Aménagement Linguistique, vient répondre aux attentes du public en mettant à la disposition de l’usager potentiel un utilitaire lexicographique. Il est réalisé en une version trilingue : amazighe-français-arabe. La langue source est l’amazighe. Les entrées sont classées par ordre alphabétique. Les langues cibles, elles, sont le français et l’arabe eu égard au paysage sociolinguistique du Maroc où coexistent l’arabe et l’amazighe comme langues officielles et le français comme première langue étrangère du pays.

Par rapport aux productions lexicographiques antérieures, le Dictionnaire Général de la Langue Amazighe (DGLA) a  l’avantage de rassembler en un seul volume ce qui, jusque là, était disséminé dans différentes descriptions dialectales. Pour s’inscrire dans la dynamique de l’aménagement linguistique, les sources dialectales sont sciemment omises du fait qu’il s’agit, pour l’équipe, de rassembler tout ce qui relève du lexique amazighe sans trop s’occuper de sa provenance géographique. Il est entendu qu’une telle entreprise suppose, en amont, tout un travail de rapprochement des différentes réalisations, de comparaison en vue d’une harmonisation phonétique et parfois même morphologique. Un autre aspect, qui fait la différence, est que l’ouvrage intègre des néologismes témoignant de l’évolution et de la vitalité de la langue. De même, la terminologie y trouve sa place à côté de la langue commune. Deux index font suite au Dictionnaire et permettent la consultation par le biais des langues arabe et française.

Destiné à un large public, l’ouvrage intègre aux côtés de la transcription des entrées en graphie tifinaghe, une transcription en Alphabet Phonétique International aménagé qui aura, sans doute, le mérite de rendre accessible la nomenclature à des non-initiés à la graphie tifinaghe et, par là même, de faciliter l’apprentissage de celle-ci par un phénomène de correspondances des caractères.

 

Bibliothèque

Conférences

Espace des associations

Associations